Meilleurs rendements, comment les obtenir ?

Faire fructifier son épargne et avoir des meilleurs rendements n’est pas une mince affaire. Plus les épargnants feront l’effort de s’occuper de ses placements, plus ils peuvent gagner davantage que les autres. Mais tout cela ne s’improvise pas.

Pour bénéficier des meilleurs rendements sur le marché, il va falloir adopter quelques techniques. D’abord, il serait nécessaire de choisir efficacement les placements que vous allez faire, ensuite choisir un contrat avec des frais avantageux.

meilleurs rendements

Quels placements pour faire 5 % de rendements 

Avec la baisse conséquente des livrets bancaires ou encore de l’assurance vie sur fonds en euro, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à penser qu’il n’existe plus aucun placement sûr et rentable. Pourtant ce n’est pas le cas.

Aujourd’hui, il est encore tout à fait possible de trouver des placements qui offrent 5 ou 4 % de taux annuellement, et ce en toute sécurité ou avec un risque minime. Mais pour bénéficier de ce taux, il ne faut pas se limiter aux simples offres, il faut apprendre à sortir des sentiers battus.

Plus question de se satisfaire des produits d’investissement basique, des épargnes défiscalisées, des livrets en ligne, des contrats d’assurance vie pour le grand public, etc. Certes, ce ne sont pas de mauvais placements, mais aucun d’entre eux ne peut vous rapporter 5 % de rendement.

Quel frais pour des meilleurs rendements ?

Tous les placements ont des frais de gestion et des frais d’exploitation. Ces derniers sont prélevés mensuellement ou annuellement. Dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’une offre diminuant les frais demandés.

Le premier, qui est le frais de gestion, est calculé en fonction du pourcentage fixe de l’actif. Les sociétés de gestion ont besoin de facturer ces frais pour couvrir les dépenses liées à l’administration, les services de gestion de portefeuille, le marketing ainsi que les commissions de suivi qu’il faut payer aux conseillers.

meilleurs rendements

Le deuxième, qui est le frais d’exploitation, contient les honoraires de vos vérificateurs, les conseillers juridiques, les coûts liés à l’impression, les honoraires du dépositaire, les frais bancaires, les frais de préparation ainsi que la distribution du prospectus. Il varie en effet entre 0,1 % et 0,5 % de l’actif net de vos fonds.

En plus des deux principaux frais, il se peut également que l’on vous facture d’autres frais. Certains fonds demandent par exemple des pénalités sur des transactions supérieures à la normale. Il est déconseillé de se prêter excessivement à un achat puis à un rachat des parts sur 30 jours.